Saorge éternel

Saorge éternel

Il faut que tout change pour que rien ne change...

Malgré mon grand âge, je n'ai jamais si bien compris cette phrase prononcée par "le Guépard" (Lampedusa). L'histoire politique actuelle nous offre de beaux spécimens de "chevaux de retour" (expression que l'on retrouve dans Balzac pour désigner les prisonniers "qui repiquent"... Des gens tout propres, tout neufs, de la "Société civile" qui donnent des leçons de morale à l'Univers entier...

 

Pas aux Scandinaves en tout cas, et notamment en Suède, où  un ministre a dû démissionner : le vilain a osé s'offrir une petite gâterie (une barre chocolatée !) aux frais du ministère !!!

 

Eh oui, ces Chevaliers Blancs qui refondent la politique française et qui chamboulent tout ne sont pas tous des inconnus, et l'on peut s'attendre à quelques affaires croustillantes... Reste à connaître leurs compétences, laissons-leur le bénéfice du doute.

 

En savoir plus ICI.



16/06/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 148 autres membres