Saorge éternel

Saorge éternel

La Vérité s'il vous plaît !

En ces temps d'impostures, de "fake news" ou de "vérités alternatives" chères à UBU-Trump, qui  renouvellent efficacement le sinistre  travestissement soviétique de l'histoire cité dans "Le Zéro et l'infini" d'Arthur Kœstler, je vois que Nice Matin se prête à ce jeu fétide, comme on peut le constater dans l'article ci-dessous du 16 avril 2017.

 

Il est tout de même dommage que nos concitoyens participent à ces fables.

Comme il y a trois ans, on a écrit dans le même organe que j'ai quitté la mairie sans laisser aucune indication à mes successeurs...

Je peux évidemment prouver le contraire à qui me le demandera.

 

Il est aussi dommage que, s'agissant de personnes, Nice matin ne vérifie pas ses informations !!!

C'est le premier devoir d'un journaliste.

 

On disait autrefois à Nice "Nice matin Nice menteur", cela est-il encore d'actualité ?

 

Alors, rétablissons  la vérité : Lorsque Popo de Bendolé est mort, c'est notre ami Bernard Duval, neveu du dernier curé résidant à Saorge, qui a pris la relève, et qui continue à sonner les cloches à Saorge, et non le "professeur de cloches" qui s'exhibe sur un carillon pour enfant dans l'image de l'article...

 

Le même Bernard, dit Bena Da Caranca a formé de vrais carillonneurs qui honorent, quand ils le peuvent, le beau carillon de Saorge.

 

Et vous trouverez ICI une vidéo du carillon de la Saint Sylvestre 2013 : les carillonneurs sont Bena, et moi-même !

 

Voilà, c'est dit, alors, ne croyez pas tout  ce que dit Nice matin...

Imposture.jpg



16/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 149 autres membres