Saorge éternel

Saorge éternel

Macronix pètelesplombix

"Toute forme de mépris, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme"

Albert Camus

 

Quand le Roi des cloches se prend pour le Maitre des Horloges (c'est l'expression de Jupiter lui-même), il croit pouvoir dire n'importe quoi, n'importe où. La dernière, se moquer de ses Gaulois qui l'ont sottement élu, depuis la Finlande ou le Danemark, pays à la population docile et par ailleurs championne de l'alcoolisme et des antidépresseurs.

Sauf erreur de calcul, et sans me vanter, j'ai consommé neuf présidents de la République (Vincent Auriol a terminé sa carrière quand j'avais neuf ans, je ne le compte donc pas), et je n'ai jamais entendu proférer de telles âneries méprisantes que "les gens qui ne sont rien", "les fainéants", et maintenant "les gaulois".


Quand ce type, ce petit prince qui nous gouverne, pour qui je n'ai pas voté, quand cet enfant gâté qui aime tant les premiers de cordée et les écrivains qui l'encensent, cessera-t-il de se moquer avec arrogance des Francais ?
Quand ce "Nouveau Monde" qui traîne les casseroles Ferrand, Benala, Nyssen et quelques autres, tiendra-t-il ses promesses ?

Paul

 



02/09/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 156 autres membres