Saorge éternel

Saorge éternel

Le numérique à l'école

Une brève rencontre très éclairante ICI... Où l'on raconte ce que savent les gens raisonnables, mais qui n'est pas politiquement correct.

On y décrit, en gros, l'échec patent et dispendieux de l'introduction des écrans à l'école (et notre président prévoit d'en mettre encore plus, populisme électoral oblige !). Je vais me précipiter sur le livre cité (Le désastre de l'école numérique), et j'en rendrai compte ici.

 

Pour la petite histoire, je me suis battu pendant les dix dernières années de ma vie professionnelle contre un collègue qui s'était entiché de "l'enseignement par ordinateur"... D'enseignement, il n'y en avait point, il s'agissait seulement de remplacer les travaux dirigés sur papier, avec un vrai enseignant dans la salle, par des QCM (questionnaires à choix multiples) sur ordinateur... Il y avait bien un prof dans la salle pour les QCM, mais il passait son temps à traiter les nombreux problèmes techniques ! Cela a coûté très cher à l'Université d'équiper des salles entières pour satisfaire cette lubie. Et les résultats étaient nettement inférieurs (deux points en moins de moyenne aux contrôles) pour les étudiants qui passaient leur vie devant les écrans par rapport à ceux qui allaient aux travaux dirigés "à l'ancienne", même pour y somnoler...

Mais le collègue a tout de même réussi, en allant pleurer chez le président de l'université, à me faire virer de mon enseignement pour cause de passéisme, trois ans avant la retraite. J'ai donc dû préparer d'autres cours, d'autres TD, avec la conscience de faire mon devoir, et j'y ai même pris du plaisir.

 

J'ai assisté aussi au demi-échec de l'introduction des calculatrices dans l'enseignement, les étudiants utilisant d'abord la fonction graphique, avec la complicité des professeurs, pour tracer des courbes sans réfléchir. C'est dommage, car on peut faire des trucs formidables avec ces engins bien utilisés. Même en Math Sup, ou en Math Spé, le mésusage de ces machines est dominant.

 

Dernier épisode : j'ai envoyé bouler, il y a quelques années, une proposition mirifique du Ministère de l'Éducation nationale d'équiper l'école de Saorge d'ordinateurs portables, de TBI (Tableau Blanc Interactif), vidéoprojecteur, et tout le toutim, afin d'abrutir un peu plus les élèves par de la technologie au lieu de leur donner un bel et bon enseignement avec tableau noir et craie, comme j'en ai fait jusqu'en 2010.

 

Au fond, il est peut-être heureux que les électeurs de Saorge aient viré ce maire outrageusement réactionnaire...

 

Vous entendrez, dans les quelques minutes de cette émission, que les ingénieurs de la Silicon Valley cherchent des écoles sans écrans pour leurs enfants... Et un très cher collègue et ami informaticien me disait, à l'époque où je me battais durant ma vie professionnelle, que les informaticiens, eux, ne renonçaient pas aux "TD papier"... Pas fous !

 

Alors, choisissez bien pour les vôtres, s'il est encore temps !



30/08/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 176 autres membres