Saorge éternel

Saorge éternel

Vous avez dit "algorithme" ?

On nous met aujourd'hui des algorithmes de partout : c'est un algorithme qui, chez Fessebouc, interdit les images pédophiles, au point de faire de grosses boulettes comme  cette interdiction d’image historique largement relayée par la presse, c'est un algorithme qui décide de l'orientation post-bac, c'en est un autre qui truque les moteurs Diesels polluants...

 

Qu'est-ce qu'un algorithme ? Voici ce qu'en dit le Petit Larousse :

 

"Ensemble de règles opératoires dont l'application permet de résoudre un problème énoncé au moyen d'un nombre fini d'opérations. Un algorithme peut être traduit, grâce à un langage de programmation, en un programme exécutable par un ordinateur."

 

Autrement dit, la plupart du temps, le mot "algorithme" peut être remplacé par le mot "programme" (il en est le précurseur) dans les processus automatiques modernes. Dans l'antiquité mathématique, le plus célèbre algorithme est dû à Euclide (300 ans avant J.C.), qui permet de calculer, (sans ordinateur !) le plus grand commun diviseur entre deux nombres entiers.

 

Alors pourquoi nous gonfler avec ce mot mystérieux qui vient du nom latinisé du mathématicien perse Al-Khawarizmi ? Peut-être pour améliorer notre culture, pourquoi pas ? J'y vois aussi une tendance banale à rendre les choses plus incompréhensibles que nécessaire, voire, une tendance à la gonflette verbale, c'est tellement bon de meubler le vide du discours avec des mots plus longs et difficiles à prononcer pour le petit peuple...

On voit ainsi "ovationner" pour "applaudir", "solutionner" pour résoudre, et le hideux "possiblement" pour l'élégant "peut-être", vous trouverez bien d'autres exemples encore.

 

Paul Valéry disait "Entre deux mots, il faut choisir le moindre"...



14/09/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 175 autres membres